Partager

Le papier du mois
par Catherine Tullat

Au fil de l'humeur

Déplier...

- Nos partenaires -

 

- Le Billet des Auteurs de Théâtre -
Revue mensuelle des écritures théâtrales

Vendredi 24 novembre 2017

Anciens numéros

Un auteur lit pour vous...

Un auteur lit pour vous...

Elie Pressmann est auteur dramatique

Vlan !

(...)

Le jour se lève sur un paysage désertique.
Une sorte de stèle, entourée de quelques pierres et souches d’arbres à hauteur de siège, symbolise un arrêt d’autobus.
Aucun signe de civilisation alentour.

Un vieil homme, vêtu de lin clair, attend, adossé à la stèle, concentré sur un bâton en forme de canne qu’il entaille à l’aide d’un long couteau à cran d’arrêt.

Un jeune homme, en jeans, attaché-case d’une main et radiocassette en action de l’autre, traverse la salle pour monter sur le plateau.

Il fait le tour de la stèle pour tenter d’en déchiffrer les inscriptions.
A la vue du couteau, il arrête progressivement la musique.
Après un temps d’observation réciproque, à la dérobée, le jeune homme s’assied et grignote divers amuse-gueule qu’il sort de son attaché-case. Il grignotera fréquemment au cours de la pièce.
Le vieil homme ouvre la conversation, le couteau à son poing :

-La première fois que j’ai tué officiellement, j’avais à peine 10 ans.
Et vous ?
-Moi, monsieur ? Oh, moi…moi j’attends l’autobus
-Oui, vous devez sans doute penser que je me vante d’avoir commencé si jeune, n’est-ce pas ?
-Non, non monsieur, pas du tout il y a des gens qui n’attendent pas, je sais bien. Ils claquent des doigts et ça leur arrive tout cuit dans la bouche : Le taxi. Le croque-monsieur. Le thé à la menthe. Moi, non. Et là maintenant, là comme ça…j’attends tout simplement.
J’attends l’autobus.
-C’était un lapin.
-Ah ! un lapin !
-Un petit lapin
-J’aime bien le lapin, monsieur.
-Blanc comme neige. Il me fixait de son œil rouge
Incrédule
Albinos qu’il était, alors je l’avais appelé Bibi.
C’est joli Bibi, non ?
-Oui, c’est joli Bibi. Très joli, monsieur.
-Mon Bibi. On s’aimait bien pourtant.
Qu’est-ce qu’on a pu jouer ensemble
A saute lapin. A broute carotte
A crotte partout. Ce qu’on a pu rire !
-Il passe pas souvent.
-Oh ça non ! Il passe quand il veut !
-Ah bon ?
-C’est mon père qui m’a dit un beau jour :

" Il est temps pour toi. Qu’est-ce que t’attends ? Vas-y !
Dix ans, c’est assez grand pour ça. Tu comprendras plus tard et tu me remercieras. Dans la vie mon petit (il m’a toujours appelé mon petit jusqu’à la fin de ses jours) dans la vie mon petit, si tu ne sais pas tuer, t’es un homme mort ! "

(...)

 

Equipe de tournage :

Chef opérateur / Réalisateur : Romain Mamisoa Laporte

Production / montage / cadrage : Philippe FAURE
Contact : philippe@endless-projects.com

www.endless-projects.com

A savoir sur Elie Pressmann...

>>Réagissez à cet article !
©Le Billet des Auteurs de Théâtre 2010
La rédaction Contact